LLera
     Mediación Familiar

Angel F.Llera Gutierrez
Experto Universitario

Llera Abogados
C/San Miguel Nr. 2 - Bajo
E-29650 Mijas-Costa (Málaga)
España/Spain/Espagne/Spanien

Tel. : (+34) 952 584 234
Tel. & Fax: (+34) 952 584 234

Email: info@llera-abogados.com


LLera Abogados
, serait heureux de répondre à toutes vos questions concernant le domaine de :
La Médiation Familiale.

Nos bureaux, au centre de Fuengirola (Málaga) disposent d'installations confortables ainsi que de professionnels hautement qualifiés offrant ainsi le meilleur soutien durant les conflits familiaux (séparations, divorces, annulations ..). Nous aidons les parties à réorganiser leurs relations de telle sorte que le conflit puisse être résolu de la manière la plus satisfaisante pour tous, en respectant, dans tous les cas, les intérêts des enfants concernés.
Nos objectifs principaux sont la satisfaction totale du client et l'assurance que le processus aboutit à un contrat solide et inviolable, ce qui rend les deux parties responsables des décisions prises.


Qu'est-ce que LA MÉDIATION FAMILIALE?
Il s'agit d'une technique qui a comme but de créer un climat propice au dialogue entre les parties qui font l'objet d'une litige, afin qu'ils puissent trouver, d'un commun accord, les solutions pour gérer leur conflit de la façon la plus satisfaisante pour tous. Le rôle du médiateur est de faciliter le dialogue, mais il ne doit en aucun cas imposer de solutions car ce sont les parties eux-mêmes qui doivent trouver les moyens de gérer la crise en créant de nouveaux liens afin de tranquilliser leurs relations futures..

Le domaine de la médiation est très vaste. Considérons une situation que nous rencontrons fréquemment dans laquelle un couple envisage de se séparer en raison de divers problèmes personnels. La séparation d'un couple est un moment difficile pour les deux parties, mais la crise, si elle n'est pas résolue, va probablement s'aggraver car elle pourra être menée devant un juge chargé de déterminer qui est coupable et qui est victime. Ce sont les ex-partenaires qui, en surmontant, la déception et la douleur de la séparation devront tenter de trouver la façon la plus saine de mener leur relations futures. Les enfants mineurs, premières victimes de la séparation, seront, sans aucun doute, les principaux bénéficiaires de cette médiation..

Dans un avenir proche, la médiation familiale pourrait devenir obligatoire avant le recours aux tribunaux de famille..

QUELS SONT LES AVANTAGES DE LA MEDIATION?
Les parties sont les vrais acteurs de la médiation. Ils connaissent mieux que quiconque les besoins de leur famille. C'est pourquoi les accords volontaires sont plus durables. De plus, s'il se produit un autre conflit, les parties seront mieux préparées à aborder et à résoudre ce nouvel obstacle..

Les COÛTS ECONOMIQUES sont moindres en comparaison des frais de tribunal, mais plus important encore, L'IMPACT EMMOTIONNEL est bien moins important. L'agressivité est mieux gérée, chaque partie apprend à canaliser les sentiments négatifs, et tente de comprendre l'autre. Les enfants mineurs, qui sont souvent les principales victimes des mesures de séparation et de divorce sont souvent utilisés par les parents comme moyen de pression, pouvant occasionner des troubles psychologiques parfois importants. La médiation peut permettre de surmonter le conflit d'une façon non-traumatique à la fois pour les enfants mais aussi pour les parents. De ce point de vue, la médiation peut s'avérer efficace et vaut la peine d'être entreprise.

QUELLES SONT LES CARACTERISTIQUES DE LA MEDIATION FAMILIALE?

1. VOLOLONTAIRE
-CE SONT LES PARTIES QUI DECIDENT D'ENTAMER LE PROCESSUS
ET QUI PEUVENT DECIDER D'INTERROMPRE LE PROCESSUS A CHAQUE INSTANT.

La médiation familiale est un processus volontaire. Ainsi, les parties:
- sont libres de bénéficier de la médiation.
- peuvent à tout moment choisir de ne pas continuer.
(Articles 1 et 4 de la Loi sur la Médiation Familial de Valence
)

2. PARTICIPATION ACTIVE DES PARTIES
-LES PARTIES SONT LES VERITABLES ACTEURS DE LA NEGOCIATION
-Le médiateur n'est pas un juge apte à imposer une SOLUTION.
-Les parties concernées sont les véritables acteurs du processus.
-Le médiateur n'est pas un juge apte à imposer une solution. Dans la médiation, il n'existe pas de tiers qui impose sa solution: Il n'y a pas de jugement pour déterminer qui est le vainqueur et le vaincu, qui est coupable et qui est la victime.

Les parties cherchent à gérer le conflit en utilisant une stratégie de dialogue et non de confrontation. Le médiateur se limite à favoriser un climat de communication qui permettra de créer de nouvelles relations entre les parties en conflit.

Ce sont les parties qui, librement, essayeront d'arriver à un accord qui régira leurs relations futures. La seule limitation étant qu'un un tel accord ne soit pas contraire à la loi..

3. FLEXIBILITËE
- LE PROCESUS S'ADAPTE AUX NECESSITÉS DE PARTiES.

L'objectif tout au long de la médiation est de répondre aux besoins des parties. Cependant, il existe certaines mesures minimales qui doivent être connues et acceptées par les parties concernées. Pour cette raison, le médiateur, lors de la réunion initiale, doit expliquer soigneusement les règles de la procédure, fondées sur la confidentialité et de la bonne foi..

4. CONFIDENTIALITE ET BONNE FOI

-LES PARTIES ET LE MEDIATEUR S'ENGAGENT A NE PAS DIVULGUER CE QUI A ETE DIT AU COURS DES SEANCES DE MEDIATION.
-IL S'AGIT D'UNE ATTITUDE DE RESPECT QUI EST ESSENTIELLE A LA MEDIATION.

La confidentialité permet une meilleure communication entre les parties et augmenter les chances d’aboutir à un accord. La sincérité des échanges est garantie par cette confidentialité. Aucune déclaration ne pourra  être utilisée contre les parties dans le cas où la médiation aboutirait à un jugement devant le tribunal.

Le processus est volontaire, de ce fait, la participation à la médiation est facultative. En conséquence, les participants se doivent d’agir en toute bonne foi. Ils doivent faire preuve d’une attitude honnête, et se montrer désireux de parvenir à des accords sans tricher.

5. DUREE LIMITEE
-LA DURÉE DE LA MÉDIATION NE PEUT EXCEDER TROIS MOIS, MAIS UNE RECONDUCTION DE LA MEDIATION POUR UNE DUREE DE DEUX MOIS EST POSSIBLE
Pour garantir un caractère raisonnable, la médiation est limitée dans le temps à trois mois après la première réunion. Cette période pourra ensuite être étendue à deux mois supplémentaires, à la demande de deux parties et uniquement s'il existe la possibilité de parvenir à un accord. (Article 18 de la Loi sur la Médiation Familiale de Valence.)

6.NEUTRALITÉ
-LE MEDIATEUR DOIT ÊTRE TOTALMENTE NEUTRE.

--LE MEDIATEUR N'EST PAS UN THERAPEUTE. IL NE DOIT PAS DIRIGER LE PROCESSUS EN OFFRANT DES SOLUTIONS.

Le médiateur n'est pas un thérapeute engagé pour sauver le couple en difficultés. Le thérapeute applique des techniques pour surmonter le conflit, tandis que le médiateur ne doit, en aucun cas, diriger les parties.


© Copyright by Llera Abogados Promotion & Webdesign, Fuengirola
E-Mail:info@mleister.com